Aller au contenu
Accueil » émigration

émigration

montreal 1900

Jean-Baptiste Guillevin

  • par

Jean-Baptiste Guillevin était un entrepreneur canadien d’origine bretonne. Il est né le 1er janvier 1877 à Plouhinec (56), en Bretagne et a émigré au Canada en 1901

visites Bretagne TransAmerica

Visites guidées de l’exposition

  • par

L’histoire de l’émigration des Bretons en Amérique du nord est méconnue, aussi nous sommes venus la découvrir avec d’autant plus d’intérêt qu’une de nos membres est originaire de Gourin

Stade Breton de New-York

Equipe du Stade Breton de New-York

Deux ans seulement après son officialisation, la première et la deuxième équipe sont championnes de l’Eastern District League. Le “Stade” sera un des clubs sportifs les plus importants hors métropole.

exposition

Maryvonne Herbot expose à Tronjoly

  • par

Cet objet mythique, que l’on accroche au-dessus du lit ou à la fenêtre de la pièce où l’on dort, permet selon les légendes iroquoises de capturer les mauvais rêves par les perles et de restituer les bons par les plumes.

Bretagne North America

La Vie en rose – French Restaurant

  • par

Ce jeudi 12 mai 2022, au château de Tronjoly, nous avons reçu la visite de Jean-Yves Macé … qui se souvient avoir visiter l’exposition “Bretagne North America” dans les années 90 (premieres expositions au château)…

alberta

Gourin City en Alberta

  • par

Village de Gourin à Plamondon (Alberta). 2014, il a été décidé par les gouvernements d’Alberta et du Canada de remettre Gourin sur la carte géographique.

Breizh Amerika scott

sixième étape: Scott et Arnaudville (dernier article)

  • par

Nous nous trouvons dans la zone francophone de la Louisiane que l’on appelle « Acadiana » (Acadiane) qui compte environ 200 000 locuteurs de langue française. On pourrait comparer cette région au Kreizh-Breizh où sont concentrées les locuteurs de langue bretonne aujourd’hui.

Quatrième étape: Nouvelle-Orléans (Louisiane)

  • par

Ce matin, le Collective 2016 prend l’avion de Chicago à La Nouvelle-Orléans. Aux États-Unis, on prend l’avion comme on prend le train en Bretagne !… Il faut deux heures et demi environ pour faire la distance. A la Nouvelle-Orléans, c’est Mickael (que nous appellerons Michel) et Bryan qui nous attendent. Ils seront nos guides et nos anges-gardiens durant tout le séjour.