Aller au contenu
Accueil » Nicolas Le Grand, l’un des « premiers » à partir…

Nicolas Le Grand, l’un des « premiers » à partir…

  • par

Il a provoqué une émigration de masse vers l’Amérique du Nord!

Nicolas Le Grand
Nicolas Le Grand

L’histoire de Nicolas Le Grand, de Roudouallec, le « premier » à partir, est devenue mythique parmi les habitants du centre Bretagne.

Ce modeste tailleur (NDLR: de vêtements*) avait fait cinq ans de service militaire à Tours, assez de temps pour s’imprégner des histoires attrayantes de la vie du Nouveau Monde d’un soldat de chambrée.

De retour chez lui, Nicolas se marie, a deux enfants et reprend son métier, allant de ferme en ferme pour gagner durement un salaire dérisoire de 12 sous par jour.

Les histoires des Etats-Unis, où parait-il on pouvait faire fortune, occupaient toujours son esprit à tel point qu’il en parle à deux amis (Job Daouphars et Loeiz Bourhis).

Maison de Nicolas Le Grand en 2022

Qu’à cela ne tienne, ils décident de partir!

Les trois compères vont à Quimper pour obtenir un passeport, qu’ils signeront d’un « X »; ils empruntent pour acheter le billet pour la traversée (Nicolas emprunte 300 francs à son oncle) et en avril 1881 ils partent à pied pour Morlaix où ils prennent un bateau pour Le Havre.

Après quatre ans de dure labeur comme bûcheron au Canada, fermier dans le Connecticut, ouvrier métallurgiste en Pennsylvanie et cheminot sur la nouvelle ligne North Pacific, Nicolas revient « au pays ».

scierie canadienne
Connecticut
cheminot

C’est la stupéfaction, les villageois le croyaient dévoré par les Peaux Rouges!

Nicolas n’avait pu donner de ses nouvelles car il ne savait ni lire ni écrire. Mais ses poches sont pleines et ses aventures feront rêver les futurs candidats à l’aventure.

J. Calvez, de Langonnet, partira en 1882; Job Daouphars repartira en 1887, entraînant dans son sillage une colonie de Bretons dans le Connecticut.

En 1890, un groupe de douze hommes (P. Colléou, J. et F. Hélias…) tentent leur chance. En 1892, F. Le Corre, de Langonnet, avec sa femme et leurs cinq enfants, part du port de Boulogne.

Ce n’est que le début d’une longue liste de noms de Bretons partis du centre de la Bretagne…

Extrait du livre « Ces Bretons d’Amérique du Nord » de Josette Jouas, Christian Le Corre et Christiane Jamet – Mémoires – éditions Ouest-France.

*Contrairement à ce qui est dit par erreur dans le film « La grande traversée » de Philippe Orriendy, Nicolas Le Grand était tailleur de vêtement.

1881: Début de l’émigration de masse des habitants du centre de la Bretagne… et du monde entier.

Hommage à Nicolas Le Grand

Hommage consacré à Nicolas Le Grand, pionnier de l’émigration bretonne en Amérique du nord, le dimanche 25 septembre 2022, à 11 h 30, à Roudouallec.

Cette manifestation est organisée en partenariat avec la mairie de Roudouallec, les associations Gourinoises « Gourin Historique », « Bretagne TransAmerica », « Amicale des Anciens Combattants », « Souvenir Français » et Tud Ar Vro Ar Menez Du (Gens du Pays des montagnes noires) », de Roudouallec.

Au programme : cérémonie commémorative et dévoilement de la plaque installée sur la façade de la maison, d’où est parti Nicolas Le Grand, lors de sa première migration; vin d’honneur.

alberta canada Amérique Breizh breizh-amerika Breizh on the road Bretagne Transamerica breton Bretons bta bzh bzh new-york bzh ny Canada Charles Kergaravat Chicago château de Tronjoly château de Tronjoly à Gourin Vidéos visibles Collective 2015 Cérémonie danielle diaspora Expositions Gouel Breizh Gourin Gourin-city gourin france jamet Jean-François Baudet josette Lafayette La Grande Traversée Liberty Michigan Moriah New York nouvelle france Old town school theater plamondon Retrouvailles saint patrick Statue Tronjoly usa Vernissage Tronjoly émigration